Jai choisi dêtre libre.pdf

Jai choisi dêtre libre

Henda Ayari

Jai décidé décrire comme on livre un combat. Ce combat, je le mène en France depuis 2006, date à laquelle jai réussi à fuir le mouvement sectaire qui me détruisait peu à peu : le salafisme. Ce courant religieux fondamentaliste prône un retour à lislam des origines et rejette les valeurs de notre République. Mon combat, longtemps mené dans lombre, est devenu public en 2015, le jour où jai publié deux photos de moi sur ma page Facebook. Sur la première, jai la vingtaine, je suis vêtue dun immense voile noir, le jilbab, ma tenue habituelle. Jai lair perdu. Sur la deuxième photo, toute récente, je porte un pantalon et une petite veste élégante sur un tee-shirt. Je suis tête nue. Jai lair heureux. Jai accompagné ces deux photos dun long message : jy explique mon ancienne vie de salafiste, et comment je me suis libérée de cette prison. Jignorais alors que ces photos et ces écrits allaient chambouler ma petite vie tranquille. Ma page Facebook se mua en champ de bataille. Des milliers de personnes se lappropriaient. La plupart utilisaient mes photos pour sinsurger contre lextrémisme religieux et loppression des femmes, mais dautres minsultaient et me menaçaient. Alors, jai décidé de me raconter, sans fard et sans fioritures. De dire mon parcours, mes faiblesses, mes erreurs, mes joies et mes victoires. Parce que mon expérience du salafisme en France, mon voyage au coeur de lenfer, est celui de trop nombreuses femmes, enfermées dans leurs voiles, niées dans leur féminité, victimes de la violence et de la perversité dune organisation religieuse et sectaire qui les broie. Cest dabord pour elles, ces femmes, mes soeurs, que jécris, pour quelles sachent que la révolte est une solution et quil est possible de dénoncer lhypocrisie et la brutalité qui animent trop souvent les défenseurs de ces intégrismes religieux.

Je choisis d’être libre pas nécessairement en faisant ce que je veux quand je veux. Je choisis d’être libre même lorsque je crois que je ne le suis pas. Je choisis de me libérer de TOUT ce qui me fait croire que je ne suis pas libre. Et alors je suis complètement LIBRE ! Au plus profond de moi je vibre la LIBERTÉ. J'ai choisi d'etre libre - Ayari/Bouquillat-Zou ...

7.12 MB Taille du fichier
9782081388185 ISBN
Libre PRIX
Jai choisi dêtre libre.pdf

Technik

PC et Mac

Lisez l'eBook immédiatement après l'avoir téléchargé via "Lire maintenant" dans votre navigateur ou avec le logiciel de lecture gratuit Adobe Digital Editions.

iOS & Android

Pour tablettes et smartphones: notre application de lecture tolino gratuite

eBook Reader

Téléchargez l'eBook directement sur le lecteur dans la boutique www.iseurope2017.org ou transférez-le avec le logiciel gratuit Sony READER FOR PC / Mac ou Adobe Digital Editions.

Reader

Après la synchronisation automatique, ouvrez le livre électronique sur le lecteur ou transférez-le manuellement sur votre appareil tolino à l'aide du logiciel gratuit Adobe Digital Editions.

Notes actuelles

avatar
Sofya Voigtuh

J'ai Choisi D'être Libre - Histoire, actualité, politique ...

avatar
Mattio Müllers

Le Mans. « J’ai choisi d’être escort-girl

avatar
Noels Schulzen

‎J'ai choisi d'être libre sur Apple Books

avatar
Jason Leghmann

J'ai choisi d'être libre - Numilog J'ai choisi d'être libre. son beau-père n'avait pas pu acheter de mouton, faute de moyens, mais que la famille vivait depuis plusieurs mois dans un plus grand dénuement encore qu'avant son départ, car son beau-père ne touchait plus sa pen-sion de guerre. Des hommes du FLN étaient venus à la maison, avaient pris son carnet militaire et l'avaient accusé d'être un traître: il avait fait

avatar
Jessica Kolhmann

16 juin 2014 ... Se demander si avoir le choix suffit à être libre revient à faire du choix l'essence ... Peut-on soutenir pour autant que renoncer à choisir est un gage de liberté ? ... Donc j'ai choisi de faire comme eux ! non pas par contrainte ou ... Une personne libre est celle qui se permet d'exprimer, de penser, de choisir et de ... cela fait terriblement mal dans son être, car j'ai l'impression d'être "seule".